La commande publique comme privée n’est pas habituée à demander un service représenté sous la forme de jours de travail ou d’unités d’œuvre. Dans le monde courant, chacun est plus habitué à acheter des produits finis (un paquet de pâte, une voiture, une maison, un spectacle donné…) qu’à acheter un processus de conception et de construction. Pourtant l’informatique, surtout appliquée pour des métiers, relève souvent du sur-mesure, répondant à des attentes parfois irrationnelles au départ, impliquant souvent plusieurs personnes, plusieurs services, plusieurs spécialités. Dans ce cadre, la définition détaillée des besoins peut devenir rapidement insurmontable.

Dans le domaine des logiciels métiers, une approche produit n’est ni la plus souhaitable ni la seule disponible aux acheteurs. Récemment, la DINSIC (Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État) a publié un guide sur l’achat et les projets agiles. Ce guide est particulièrement riche et la méthodologie proposée s’applique également à la commande privée.

Read More