Libre Informatique célèbre la création du Synpell, le Syndicat Professionnel des Éditeurs de Logiciels Libres

Libre Informatique célèbre la création du Synpell, le Syndicat Professionnel des Éditeurs de Logiciels Libres

En mars dernier, les statuts du Synpell ont été déposés et acceptés par les services de la Mairie de Quimper. Le Synpell, c’est le Syndicat Professionnel des Éditeurs de Logiciels Libres.

Face à un constat de fragilité face aux réformes législatives (ex: loi de finance 2016, dont sa partie relative aux logiciels de caisse), à un durcissement de marchés en phase de concentration, à des marchés publics détournés ou illégaux (ex: en citant explicitement des marques comme Microsoft), Libre Informatique a décidé de construire un front pour défendre ses intérêts d’éditeur de logiciels libres, et à travers eux de défendre l’intérêt général. En quelques mois, nous avons réussi à fédérer autour de ce projet de syndicat 3 entreprises avec qui nous étions déjà en relation de longue date : Entr’Ouvert, Néréide et Code Lutin.

Read More

Faut-il renoncer à se rétribuer quand on produit un bien commun ?

Faut-il renoncer à se rétribuer quand on produit un bien commun ?

Libre Informatique, invité par l’association Minga avec l’organisation des artisans semenciers et l’OpenFab de Bruxelles, participera au débat public sur le sujet à la coopérative Point Carré, à Saint-Denis.

À l’occasion de ce débat, nous allons présenter notre vision du logiciel libre, outil d’organisation numérique de « biens communs « . Pour cela, nous interrogerons ensemble notre modèle de développement économique, basé sur la création de richesses et le partage de connaissances. Comment rémunérer au plus juste le travail et la compétence dans un monde ouvert ? Comment réhabiliter les notions de temps de travail et de qualité de service qui permettent de lutter efficacement contre les enclosures imposées par un système strictement marchand ?

Rendez-vous le jeudi 15 décembre à Saint-Denis
à la coopérative Point Carré, 20 bis rue Gabriel Péri.

L’événement est supporté par le programme « Europe créative« , la Cité de l’Architecture, Plaine Commune et des organisations de 5 pays Européens.

Big data, big brother, big problèmes !

Big data, big brother, big problèmes !

L’activité de la coopérative Libre Informatique, permettant à ses clients de maîtriser ses données numériques, se confronte de facto au modèle économique du big data où la captation de données prend le pas sur la qualité d’une prestation.Utilisant des licences open source, elle se heurte également à la culture qui considère qu’une prestation informatique se réduit à l’achat d’une licence de logiciel propriétaire. Alors les services deviennent gratuits tant qu’ils permettent de collecter des données en masse pour influencer à terme des comportements d’achats.

Depuis le traitement des données personnelles jusqu’aux modalités démocratiques à imaginer autour de propositions technologiques, ce séminaire porte des thématiques qui concernent le cœur de notre objet social ainsi que le développement de nos activités.

C’est pour ces raisons que nous avons plaidé pour renforcer le débat sciences et sociétés et que nous organisons avec l’association Minga, Faire Ensemble l’atelier/séminaire de réarmement intellectuel et technique « Big data, big brother, big problèmes » le 15 et 16 septembre 2016 à Paris.

BigBigBig

Read More

Le travail n’est pas un coût, le chômage n’est pas un délit

Le travail n’est pas un coût, le chômage n’est pas un délit

1 Comment

Parce que Libre Informatique est en phase de devenir une société coopérative de droit et parce que l’object social autour duquel ses associés se réunissent est précisé, nous ne pouvions rester passifs face aux négociations actuelles sur la convention UNEDIC.

Les relations qui lient Libre Informatique au régime de l’assurance chômage sont comparables à celles qui existent entre un pilote de F1 et ses équipements de sécurité, entre un pilote de F1 et la sécurité assurée par l’organisation du circuit. Sans les indemnités chômages, Libre Informatique n’existerait tout simplement pas. Elles ont couvert d’une manière ou d’une autre quelques uns de nos échecs des débuts et nous ont offert la sérénité nécessaire aux entreprises audacieuses ayant décidé de ne pas jouer sur les marchés financiers. C’est pour cette raison que Libre Informatique, entreprise coopérative de droit privé, est signataire du texte suivant :

Read More