Ce que nous défendons

Préambule

Lorsqu’une société s’organise autour des apports en capitaux, l’objet principal (voire unique) de cette association est en général de rentabiliser ces apports en rémunérant les apporteurs sur le résultat de l’entreprise, voire sur la seule bonification de leurs titres sur les marchés au vu d’un résultat potentiel. Il est courant de croire que ce fait est une réalité partagée par tous et partout.

Lorsqu’une société s’organise autour des personnes qui la composent, refusant les situations de rentes et les phénomènes de spéculation, alors la question de la raison sociale de cette association prend tout son sens. Il s’agit alors de savoir « pourquoi nous nous associons dans cette entreprise », puisque ce n’est plus pour rentabiliser les apports initiaux. C’est le difficile travail que Libre Informatique, en tant que personne morale, a entamé à l’été 2013, après 7 années durant lesquelles ses associés pensaient ne pas avoir besoin d’y réfléchir…

De l’utilité des métiers de l’informatique pour faire société.

Pour un non-informaticien, il est difficile de décrypter l’univers de l’informatique lié à internet et facile de se faire piéger par les stratégies du marketing et les mirages de certaines avancées technologiques. Ce n’est pas parce que l’on connaît ses outils informatiques que l’on est apte à assumer le métier d’informaticien.

Depuis 2006, Libre Informatique est une coopération d’informaticiens qui s’attache à ce que l’informatique soit avant tout un outil efficient qui se façonne à vos usages, à vos ouvrages, à vos travaux et non une injonction permanente à vous réapproprier de nouveaux outils.

Libre Informatique vend des prestations adaptées à vos besoins, réalisées par ses équipes, et juste cela. Particulièrement parce que le respect de la vie privée de chacun est la base de la démocratie, les données collectées par nos clients restent leur propriété.

Libre Informatique produit et travaille avec des solutions informatiques ouvertes (logiciels libres) permettant d’avoir accès aux codes-source des logiciels. Libre Informatique adapte également ses solutions à des environnements sous licences propriétaires.

Le modèle économique que nous défendons valorise le travail, les métiers, les compétences et contribue au libre partage et à la diffusion des connaissances (qui sont un bien commun).

Libre Informatique
Coopérative d’informaticiens pour produire des biens communs
www.libre-informatique.fr